Virginie MISSONNIER Thérapeuthe en rêve éveillé, Hypnose

J’accompagne les femmes qui se posent des questions dans leur parcours de vie sexuelle. En effet, ces femmes, sans le savoir, souffrent souvent de ne pas avoir la vie sexuelle qu’elles souhaitent

Les outils thérapeutiques du rêve éveillé libre et de l’hypnose me permettent de donner la parole à l’inconscient et ainsi de résoudre les blocages psychologiques et de déclencher un processus de transformation psychique grâce aux symboles des rêves. Rien à voir avec les démarches conventionnelles – freudiennes ou jungiennes – de l’analyse des songes de nos nuits : on rêve “en direct” et sans dormir !

L’hypnose par un état modifié de conscience permet de retrouver des sensations oubliées, d’ouvrir les portes du désir et du plaisir avec son/sa partenaire, de bénéficier ainsi d’un partage amoureux comblé.

Après un parcours professionnel comme conseillère à l’emploi pour l’ANPE, consultante en communication interne et Ressources Humaine pour un cabinet de conseil, puis coach certifiée, il y a 15 ans je me suis formée à la technique du Rêve Éveillée Libre puis à l’hypnose en étant diplômée d’un Diplôme Universitaire en Hypnose Thérapeutique, avec comme sujet de mémoire : Quel est l’apport de l’hypnose dans la prise en charge des troubles du désir sexuel chez des jeunes femmes en couples ?

En s’appuyant sur mon expérience avec les femmes qui viennent travailler sur « leurs douleurs féminines » comme le dit une des jeunes femme que j’accompagne et l’approche transgénérationnelle, je reçois dans mon cabinet du 17ème. 

Quelques témoignages de femmes que j’accompagne, les plus à même de parler de leur travail thérapeutique :

« La technique du rêve éveillé libre m’a permis de m’exprimer “sans mots” en évoquant les images, les sensations, les odeurs, les bruits, les petites histoires, que je voyais lors du rêve. J’ai pu faire tomber les barrières morales et sociales que je m’étais mises, contourner ma peur du jugement du thérapeute et vaincre ma pudeur à communiquer sur mon intimité ».

« Je me suis découverte, et j’ai pu mettre des mots plus clairs sur la personne que j’étais ».